La démission de François de Rugy divise les Brestois

La démission de François de Rugy, le ministre de l’écologie, a fait écho dans toute la France. Les Brestois ont aussi leur avis sur ce départ inattendu.

«  Ils sont tous pareils, dénonce M. Ghellache. Comme un pot de confiture : toutes les mouches sont dessus ! » Pour lui, la démission du ministre n’est pas un grand changement, et il ne semble pas convaincu par sa remplaçante, Elisabeth Borne. La pollution, les déplacements massifs des voitures, les avions, et les utilisations importantes d’objets technologiques le révoltent.

Pascaline De Bon, elle, considère la démission du ministre comme « une grosse bêtise, un scandale », mais elle préfère ne pas se prononcer sur Elisabeth Borne, dont elle ignorait le nom jusqu’à maintenant. «  Les élus ont beaucoup de privilèges qui sont mérités par rapport à leur statut, mais ils ne devraient pas en abuser  » dit-elle, en soulignant que l’environnement devient une priorité.

Certains semblent satisfaits du départ de François de Rugy, le deuxième ministre de l’écologie à quitter son poste en un an. « Je pense qu’il a bien fait, déclare Alicia Ruffié. Un de plus corrompu : il fallait qu’il parte. » La jeune femme ignorait le rapide remplacement du ministre qui a eu lieu un peu avant minuit. Selon elle, les élus ont beaucoup d’avantages, et profitent du peuple. Elle se sent concernée par l’environnement mais trouve que les élus n’incluent pas assez le peuple dans les actions sur l’écologie.

Marie-Anne Musil, entourée de ses petits enfants, reste plus sceptique que les autres sur le départ du ministre : « On ne sait jamais le vrai du faux, mais si les faits sont avérés, il faut qu’il s’en aille ». Contrairement aux autres personnes interviewées, la femme semble assez confiante sur le remplacement du ministre : « Elisabeth Borne a l’air assez fiable, elle a déjà été Ministre des transports, même si l’écologie reste un domaine particulier.  »

Le train de vie des élus est « compliqué » selon elle. « Ils gagnent généralement très bien leur vie dans le privé et mais je pense qu’ils doivent faire attention à l’argent public il ne leur appartient pas. Il devrait y avoir plus de contrôles pour éviter ce genre de problèmes. » Elle se sent très concernée par l’environnement, et considère que l’on devrait revenir à un mode de vie plus simple, et penser à nos enfants, nos petits enfants et les générations futures.

Léna TOULOUSE

Une réflexion sur “La démission de François de Rugy divise les Brestois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *