Le Vendredi des sports : rencontre culturelle et sportive à la plage

Le vendredi des sports est un événement sportif qui se déroule chaque vendredi d’été depuis vingt-cinq ans sur la plage du Moulin-blanc à Brest.

Dès dix heures du matin, les bénévoles sont en pleine préparation. Les groupes commencent à arriver et à s’inscrire. Une demie-heure plus tard, les différents activités nautiques comme le catamaran et les activités terrestres telles que l’aïkido sont installées.

Les amateurs de stand-up paddle sont prêts à partir après avoir écouté les instructions données par les professionnels. Il s’allongent d’abord en ramant à l’aide de leurs bras jusqu’au milieu de l’eau où ils commencent à se lever sur leurs planches. Certains tombent mais personne n’abandonne.

Sur le sable, les gérants des inscriptions sont débordés, il y’a plusieurs longues files d’attente. Rita Aukstuolyté, coordinatrice sportive, travaille pour l’office de tourisme. « Le vendredi des sports est un événement qui se prépare bien à l’avance et il nécessite beaucoup d’organisation. Moi je dois contacter les associations. Il y a une partie culturelle. Grâce à la bibliothèque, vous pouvez lire beaucoup de manga, de romans… Il y a aussi un coin pour les bébés et les enfants en bas âge avec les animations des « petits débrouillards Grand Ouest » qui proposent par exemple des expériences scientifiques aux enfants. Ensuite nous proposons beaucoup d’arts martiaux comme le judo, la capoeira, le kung fu, le beach volley, le handball. Pour finir, il y a des activités nautiques comme le kayak, le fillao et le sprinto. C’est ludique, simple et efficace ! »

Aïkido et file d’attente

Les participants reviennent tranquillement sur le sable, la plupart sont des adolescents. Au bord de l’eau, Nolwenn, vingt-deux ans, est originaire de Rennes mais à une mère brestoise. C’est la première fois qu’elle participe au vendredi des sports. « Je suis venue, à Brest, pour un stage de planche à voile de cinq jours et aujourd’hui on participe tous au vendredi des sports. J’apprends surtout les bases, j’aime beaucoup jusqu’ici, c’est une vraie découverte positive même si c’est assez difficile. » Pendant ce temps, André Calvez, dix-sept ans, s’occupe des catamarans avec deux autres garçons de son âge. « Au vendredi des sports, je suis un peu le navigateur, on appelle ça le chef de bord. J’envoie trois personnes en catamaran et on fait un tour de quarante cinq minutes sur l’eau. » Il explique que c’est toujours complet et qu’il y a plusieurs créneaux matin et après-midi. Il ne vient pas tous les vendredis mais participe depuis trois ans en tant que « navigateur ».

Il y a également beaucoup de monde sur les activités terrestres et surtout sur les arts martiaux. Christian Quiviger, cinquante ans est le professeur d’aïkido. Il est venu avec l’Aïkido Club du Ponant, dont il est président. Il porte la tenue traditionnelle des samouraï, un haut blanc et une longue jupe noire appelée un hakama. « Le mot aïkido est un mot d’origine japonaise, do veut dire la voie, le chemin pour apprendre et aïki signifie l’unification des énergies, explique t-il, un katana à la main droite. Aïkido signifie donc la voie d’unifier les énergies.» Le professeur insiste beaucoup sur la différence avec le judo « Dans l’aïkido nous sommes partenaires avant d’être adversaires, je cherche à déséquilibrer mon partenaire sans porter atteinte à son intégrité morale et physique. Il n’y a pas de vraie compétition. Nous avons aussi un avantage par rapport au judo : on se bat en même temps et ensemble, peu importe l’âge ou le sexe. »

A côté, deux jeunes filles, Mélina Loaec, treize ans et Soufatsa Ramigadel, quinze ans se battent. Elles pratiquent toutes les deux le judo et le chambara depuis leur enfance. Soufatsa est une habituée du vendredi des sports, elle vient depuis l’âge de sept ans d’abord avec son club de hockey et depuis trois ans avec son club de judo. Pour Mélina c’est la première fois. « Le vendredi des sports, c’est une sorte de regroupement social où on peut découvrir plusieurs sports mais aussi faire des rencontres, raconte Soufatsa. Il n’y a pas que les arts martiaux ou que les sports collectifs il y’a aussi beaucoup de sports très peu connus comme le tir à l’arc. Je ne savais pas que c’était un sport, c’est pareil pour le qi gong, un art martial chinois. Ici, on découvre aussi les origines de certains sports donc c’est très culturel, c’est super ! »

A la fin de la journée, certains participants commencent à s’en aller, les activités nautiques s’arrêtent mais les activités terrestres sont toujours complètes. Au stand de tir à l’arc, Cécile, Parisienne installée à Brest depuis cinq ans regarde son fils et son mari. C’est la première fois qu’ils viennent au vendredi des sports. Ils n’ont fait que des sports terrestres, baseball, châteaux gonflables et tir à l’arc. « Je trouve que c’est très bien organisé. Avec la variété d’activités proposées, il est assez facile de composer. Nous, on s’est inscrits en ligne. Par contre, pour les activités nautiques, il faut venir tôt et s’inscrire à l’avance. Cela pourrait être amélioré mais sinon c’est très bien organisé ! »

Melody FASQUELLE

Une réflexion sur “Le Vendredi des sports : rencontre culturelle et sportive à la plage

  1. C’est superbement bien expliqué et bien détaillé. Moi qui ne suis pas sportive, cela me donne envie d’essayer. Comme quoi les écrits ont de l’impact sur nos décisions. Dommage que j’habite trop loin, sinon je testerais sans hésitation.

    Et je trouve que ce stage est génial pour nos jeunes. Cela leur donne un avant goût de leur future vie de journaliste.

    Félicitations à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *